Retour en haut
logo
Service de soins infirmiers à domicile

Le S.S.I.A.D est un service de soins à domicile, rattaché au Centre Hospitalier François Dunan. Il assure, sur prescription médicale, une prise en charge globale du patient, en dispensant des soins infirmiers et d’hygiène 7 jours sur 7, grâce à son équipe d’infirmiers et d’aides-soignants :

  • Aux personnes malades ou atteintes par une diminution dans leurs capacités physiques et psychiques âgées de plus de 60 ans
  • Aux personnes de moins de 60 ans présentant un handicap
  • Aux personnes adultes de moins de 60 ans atteintes de pathologies chroniques ou présentant une affection nécessitant un traitement prolongé et/ou thérapeutique particulièrement coûteuse

Le SSIAD apporte à ces patients une aide spécifique afin de :

  • Prévenir et retarder la dégradation progressive de l’état de santé des personnes en assurant les soins nécessaires au maintien à domicile
  • Eviter l’hospitalisation
  • Facilité et organiser le retour au domicile
  • Apporter assistance et aide psychologique aux personnes en fin de vie
  • Eviter ou retarder l’admission en établissement pour les personnes dépendantes

Le SSIAD répond principalement à deux types de situations différentes :

  • Phases aiguës de maladie sans gravité
  • Contexte de dépendance

Dans les deux cas, les soins sont dispensés par des infirmiers et des aides-soignants et ne requièrent pas l’utilisation du plateau technique.


Secteurs d'intervention :

  • Domicile
  • Etablissement non médicalisé pour personnes âgées et pour personnes adultes

Les heures de passage sont définies lors d’un premier entretien d’évaluation, le personnel du SSIAD s’efforce de respecter au mieux ces horaires en tenant compte des éventuels imprévus.


Pour joindre le service :

Vous pouvez contacter l'infirmier coordonnateur du lundi au vendredi de 8h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00 au numéro suivant : 05.08.41.14.25 (possibilité de laisser un message sur le répondeur en cas d’absence du personnel).

Toute demande doit préalablement obtenir l’accord du médecin conseil de la caisse d’assurance maladie du patient.